• Le Gombo

     

     

    Le gombo tue 72% des cellules du cancer du sein et en ralentit la croissance in vitro : une lectine récemment découverte dans le gombo, également appelé okra (Abelmoschus esculentus), montre qu’il tue 72% des cellules humaines du cancer du sein (MCF7) in vitro, principalement en induisant la mort cellulaire programmée.

     Il a été également montré que l’extrait de gombo ralentit de 63% la croissance des cellules cancéreuses du sein. Il est de plus intéressant de remarquer que nous révélons constamment de nouveaux composés anti-cancer dans les aliments que nous consommons quotidiennement.

    La recherche sur le gombo pour la prévention du cancer est en phase de démarrage, cependant, une autre étude récente a montré que la pectine de gombo est active contre les mélanomes fortement métastasiques (B16F10), réduisant ainsi leur prolifération en induisant un arrêt du cycle cellulaire et la mort cellulaire programmée (apoptose).

    Dans une autre étude, le modèle d’alimentation du sud des Etats-Unis où l’on mange du gombo, du gruau, du pain de maïs, des haricots, du riz et des patates douces, s’est avéré réduire de 40% le risque de cancer de la prostate dans un groupe d’hommes américains, mais ce qui est intéressant, c’est qu’une alimentation plus riche en fruits et légumes n’a pas réduit le risque dans ce groupe.

    En bref : le gombo est un aliment sain qui est déjà largement consommé, et maintenant les dernières recherches nous indiquent qu’il peut protéger d’au moins trois cancers différents.

    D’autres recherches sont nécessaires pour confirmer ce fait chez les humains, mais en attendant, c’est certainement un bon choix d’ajouter du gombo à votre régime alimentaire, qui devrait déjà comporter une grande variété de légumes, et en grandes quantités.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :