• L'AVOCAT EST UN FRUIT HORS NORME



    La plupart des fruits sont riches en glucides.

    L’avocat, lui, est riche en bonnes graisses. 

    En particulier des acides gras monoinsaturés, comme dans l’huile d’olive. Les acides gras monoinsaturés (oméga-9) sont reconnus pour : 

    • Prévenir l’obésité
    • Prévenir les maladies de cœur
    • Prévenir le diabète de type 2

    Les bonnes graisses de l’avocat travaillent avec les antioxydants pour éliminer les radicaux libres

    Comprenez-vous quelque chose aux antioxydants et aux radicaux libres ?

    Vous entendez beaucoup parler des « radicaux libres » et des « antioxydants ». 

    Les radicaux libres sont des molécules agressives qui attaquent vos cellules, et même votre ADN. C’est pourquoi ils contribuent à déclencher de nombreuses maladies liées à l'âge, comme les problèmes de vue et le cancer. 

    Les radicaux libres nous envahissent par la pollution, les produits chimiques, la cigarette ou même le stress répété. 

    Il n'existe qu'un seul moyen d'éliminer les radicaux libres : les antioxydants. Les antioxydants sont naturellement présents dans votre corps et dans les fruits et légumes frais, surtout colorés comme les poivrons. 

    Le problème est que certains antioxydants, notamment les bêta-carotènes, ne sont pas facilement absorbés par vos cellules. Ils restent à l'extérieur de vos cellules et sont éliminés de votre organisme sans avoir détruit le moindre radical libre. 

    L’avocat améliore l’assimilation des antioxydants

    Il existe un moyen simple d'augmenter considérablement votre taux d'absorption des antioxydants : manger vos fruits et légumes avec un corps gras. 

    La recherche a montré qu’une salade de crudités à laquelle on ajoute un avocat permet de multiplier [1] :

    • Le taux d'absorption du lycopène par 4 (le lycopène est un antioxydant que l'on trouve dans les tomates).
    • Le taux de bêta-carotène par 2,6 (le bêta-carotène est un précurseur de la vitamine A que l'on trouve en abondance dans les carottes et, dans une moindre mesure, dans les légumes verts à feuilles).

    Lorsque c'est de l'huile d'avocat qui a été ajoutée aux crudités, ils ont constaté une multiplication :

    • Du taux d'alpha-carotène par 7,2
    • Du taux de bêta-carotène par 15,3
    • Du taux de lutéine par 5,1 (la lutéine est un antioxydant rouge-orangé que l'on trouve dans le jaune d'œuf, le maïs, les carottes, les épinards et l'oseille, et qui protège en particulier la rétine).

    Ensemble, les graisses de l’avocat et les antioxydants combattent tous les foyers d’inflammation pour stopper le vieillissement prématuré. C’est pourquoi l’avocat aide à rajeunir votre corps de l’intérieur. 

    L’avocat efficace pour contrôler votre appétit

    77 % des calories de l’avocat proviennent de ses graisses [2]. Or cette quantité de graisses explique qu’après 1/2 avocat, vous soyez déjà rassasié. 

    L’avocat est donc un bon moyen de contrôler votre appétit. C’est utile si vous avez tendance à trop manger et à prendre du poids. 

    Annonce spéciale 


    Les avocats sont également riches en fibres qui régulent votre transit et soignent votre intestin. 

    La recherche sur l’avocat va beaucoup plus loin… on pense que l’avocat pourrait contrer le cancer (notamment de la prostate), réduire le risque de maladies du cœur (en contrôlant votre cholestérol), soulager l’arthrite [2]. 

    20 vitamines et minéraux

    Ce n'est pas tout. 

    Les avocats contiennent 20 vitamines et minéraux différents : 

    • La vitamine K : elle est importante pour la coagulation du sang. Elle contribue aussi à la solidité de vos os. 
    • Les folates, ou vitamine B9 : ils sont importants pour une bonne reproduction cellulaire et le développement de vos tissus. Des erreurs dans la division cellulaire vont par exemple compromettre la qualité du sperme. Une étude a montré qu’un déficit de vitamine B9 s’accompagne d’une augmentation des anomalies génétiques sur les chromosomes des spermatozoïdes [3].
    • La vitamine E : elle protège les tissus contre les radicaux libres et peut protéger le cœur.
    • La lutéine : elle est nécessaire pour protéger les yeux et la peau.
    • La vitamine C : elle renforce le système immunitaire et neutralise les radicaux libres.
    • La vitamine B6 : elle renforce elle aussi le système immunitaire, aide aux fonctions nerveuses et à la synthèse des globules rouges. [4]
    • Ainsi que les vitamines B5, B1, B2, B3, A, et le potassium (plus que dans une banane), le magnésium, le manganèse, le cuivre, le fer, le zinc, et le phosphore [2].

    Mode d'emploi de l'avocat

    Si vous palpez vos avocats sur l'étalage et qu'ils sont mous, cela ne veut pas forcément dire qu'ils sont mûrs. Souvent, ils ont tout simplement été écrasés par les acheteurs passés avant vous. 

    En effet, il faut savoir qu'un avocat dur, c'est normal. 

    L'avocat ne mûrit pas sur l'arbre. 

    Pour mûrir, il a besoin d'être décroché. Il se met alors à émettre un hormone volatile, l'éthylène, qui lui permet de mûrir. 

    C’est la caractéristique des fruits « climactériques » comme la banane, la tomate et les pommes. 

    Pour accélérer le mûrissement, enveloppez votre avocat dans du papier journal. Vous piégerez ainsi l'éthylène. 

    Leur temps de mûrissement est alors divisé par trois. Il passe de 9 à 3 jours (en général). 

    Vous pouvez aussi le mettre dans une corbeille avec d'autres fruits climactériques qui dégagent de l'éthylène, comme les bananes. 

    C’est ainsi que vous aurez des avocats uniformément mûrs… leur chair d’un beau vert amande tirant vers le jaune… cette chair à la fois dense et fondante… et leur goût proche de la noix, bien qu’indescriptible… 

    Bon appétit ! 

    Eric Müller

    Bonus : Culture générale sur les avocats

    Vous avez bien évidemment remarqué que le métier d’avocat et le fruit sont des homonymes. Pourtant, ils n’ont rien à voir étymologiquement. 

    En latin, advocatus désigne celui « appelé comme défenseur ». 

    Le fruit a été importé du Mexique au XVIIIe siècle sous son nom aztèque, ahuacatl, qui signifie « testicule ». Ahuacatl a donné aguacate en espagnol, puis avocat en français. 

    Mais en raison de sa peau vert sombre et rugueuse, comme celle des reptiles, on l’a longtemps appelé « poire alligator » ! 

    L’avocat était déjà apprécié par les Mésoamérindiens il y a 8 000 ans ! 

    Les Conquistadors utilisaient également le noyau de l’avocat. Ils en tiraient une encre rouge indélébile qui leur servait à rédiger des documents officiels encore conservés jusqu’à ce jour ! 

    Bien connaître vos avocats

    Il existe une infinité de variétés d’avocats : certains ont la taille d’un cornichon, d’autres pèsent 1 kilo pièce (!). Mais comme toujours, la production à grande échelle a promu des variétés bien charnues et douces au goût, à bon rendement (au moins 100 fruits par avocatier), résistantes aux bactéries et aux différents climats. 

    L’avocatier est un arbre tropical et subtropical qui déteste la gelée hivernale. 

    Au Mexique par exemple, les avocats poussent toute l’année. 

    Dans les régions moins tropicales, cela va dépendre des saisons. Pour fournir le marché européen, on a sélectionné des espèces qui vont jusqu’à supporter le climat méditerranéen. C’est pourquoi l’on trouve des avocats de Corse, d’Espagne, d’Israël (depuis 1908) et du Maroc. Le Mexique continue d’assurer un tiers de la production mondiale. Il est aussi concurrencé par la Californie du Sud (depuis 1833) et le Chili [5]. 

    L’avocat Hass (rond et très sombre) a la peau rugueuse et épaisse qui trahit mal le stade de maturation de la chair. Il faut palper les Hass au sommet du fruit, près de la tige. 

    L’autre variété fréquente en Europe est l’avocat Fuerte, allongé en forme de poire, à la peau verte et fine. Il est donc plus simple à palper.

      Néo-Nutrition


    2 commentaires
  •  

    La nature est si passionnante qu’elle nous donne les réponses les plus inattendues alors qu’on croyait qu’elles n’existaient plus que dans notre esprit, dans nos espoirs et dans notre désir d’aller de l’avant. Loin de montrer une réalité monotone et prédictible, chaque recoin où la nature germe librement nous donne une nouvelle leçon sur ce qu’habiter ce monde signifie.

    Non seulement la nature est généreuse avec la science, mais elle l’est aussi avec nos sens ainsi qu’avec notre spiritualité. Si bien que, dans la grande variété de manifestations, d’espèces et de phénomènes qu’elle produit, elle nous permet de tirer de véritables leçons pouvant nous apprendre à affronter la vie. De véritables théories psychologiques échappant à tout contrôle de variables ainsi qu’à toute analyse de fiabilité ou de validité, mais qui renferment un message dont la beauté et le sens sont indiscutables.

    Parmi tous les phénomènes infinis et curieux que produit la nature, il y a la fleur de Lotus. Un phénomène sui generis renfermant une métaphore passionnante sur la vie et les adversités auxquelles on fait face chaque jour.

    La fleur de Lotus

    La fleur de Lotus est une sorte de lys d’eau, dont les racines puisent leur origine dans la boue des lagunes et des lacs. La graine de la fleur de Lotus est celle qui présente la plus grand longévité et la plus grande résistance : elle peut survivre jusqu’à 30 siècles avant de fleurir, et ce sans perdre sa fertilité.


    La fleur de Lotus est le symbole de la pureté et de la beauté qui peut surgit d’un terrain marécageux.


    Cette magnifique fleur des marécages émerge de la boue et s’en nourrit, et lorsqu’elle fleurit, elle s’élève et s’établit sur la boue. La nuit, ses pétales se referment, et elle se réfugie sous l’eau. Puis, lorsque le jour se lève, elle ressort de l’eau sale et reste intacte, sans aucune trace d’impuretés sur ses pétales en forme de spirale.

       

    2885110670_757478f74e_thumb5

     

    La fleur de Lotus a la particularité d’être une fleur et un fruit simultanément ; le fruit est en forme de cône inversé et se trouve à l’intérieur de la fleur. Lorsque la fleur est fermée, elle ne sent pas, mais lorsqu’elle s’ouvre, son odeur rappelle celle de la jacinthe. Nombreux-ses sont calleux à considérer son odeur comme hypnotique, capable d’altérer les états de la conscience.

    Mythologies sur la fleur de Lotus

    La fascination pour cette fleur a fait d’elle un symbole fondamental pour une multitude de civilisations au fil de l’histoire. La fleur de Lotus est considérée comme étant sacrée, mais aussi comme un des symboles les plus anciens à l’origine de multiples significations pour les pays de l’Orient. D’autre part, du côté de l’Occident, on trouve aussi plusieurs références à cette fleur.

    Dans la mythologie grecque, les Lotophages étaient un peuple mythique que les anciens identifiaient aux habitants d’un village au nord-est de l’Afrique. La légende raconte qu’un jour, une belle Déesse s’est perdue dans une forêt jusqu’à arriver sur un lieu où abondait la boue, dénommée lotus, où elle s’est noyée.

    Cette espace avait été créé par les Dieux pour les êtres dont le destin avait échoué dans la vie. Cependant, la jeune femme lutta pendant des milliers d’années jusqu’à pouvoir sortir de là transformée en une belle fleur de Lotus, symbolisant le triomphe de la persévérance face aux situations adverses.

    Dans le domaine bouddhiste, le Lotus sert de siège ou de trône à Bouddha ou aux Bouddhas et indique une naissance divine. Dans le monde chrétien, la fleur de Lotus est le lys blanc qui symbolise aussi bien la fertilité que la pureté ; traditionnellement, l’Archange Gabriel apporte à la Vierge Marie le lys de l’Annonciation.

    La fleur de Lotus et sa signification psychologique

    La fleur de Lotus symbolise le pouvoir de la résistance psychologique et la capacité de transformer l’adversité en potentialité. Suzanne C. Kobasa, psychologue de l’Université de Chicago, a dirigé plusieurs études au cours desquelles elle a pu mettre au jour que les individus ayant une personnalité résistante présentent toute une série de caractéristiques en commun. Généralement, ce sont des personnes de grand engagement, de grand contrôle, et orientées vers le défi.

     

    «Les plus belles personnes que j’ai rencontrées sont celles qui ont connu la défaite, qui ont connu la souffrance, qui ont connu la lutte, qui ont connu la perte, et qui ont trouvé un moyen de sortir des profondeurs.»

    – Elisabeth Kubler Ross –


    votre commentaire
  •  

    GINGEMBRE
    Arbre

    Fleur

    Racine

    KUMQUAT
    Arbre

    Fleurs

    Fruits

    LITCHI

    Arbre

    Fleurs

    Fruits

    MANGIER

    Arbre

    Fruits


    votre commentaire
  •  

    Cette racine venue d'Asie et à qui l'on confère toutes sortes de pouvoirs aphrodisiaques, fait partie des indispensables d'un potager chinois digne de ce nom. Conseils de plantation et de culture de cette racine aux milles vertus.

    Une racine pour démarrer

    Pas besoin de courir chez l'épicier chinois à l'autre bout de la ville pour choisir sa racine de gingembre destinée à la plantation. Il s'en trouve dans presque tous les supermarchés. Mais le mieux reste de se le procurer dans une boutique bio, pour être sûr de partir sur un produit exempt de substances chimiques. Pour choisir sa racine "prête à planter", il suffit de s'emparer de celle qui semble la plus vigoureuse. Exit les racines toutes flétries et rabougries après quatre mois de présence sur l'étalage. Préférez plutôt une racine bien charnue dont quelques petits pousses tentent timidement une approche.

    Planter et cultiver le gingembre

    Fleur de gingembreComme pour la plantation de l'ananas, il y a deux écoles. Celle de laisser le rhizome de gingembre faire ses racines dans un verre d'eau à l'ombre (mais néanmoins tempéré), soit le mettre directement en terre au beau millieu de votre potager chinois (en surface, sans l'enfoncer totalement) et attendre que les pousses vertes à l'extrémité de la racine se développent. Le rhizome formera alors de jolies tiges qui fleuriront peut-être...

    Pour mettre toutes les chances de son côté et être sûr de pouvoir profiter des qualités gustatives de son gingembre, prévoir un terreau léger et très bien drainé. Si une culture en pot est envisagée, un récipient relativement grand et profond (genre jardinière) est préférable pour faciliter la croissance des racines.

    >> Lire : Savoir nourrir les plantes en pot

    Cette plante tropicale vivace adore la chaleur (25°C) et une humidité constante. Il faut toutefois éviter de trop arroser avant que le gingembre n'ait vraiment fait racine de peur de le voir pourrir sur place. Ce n'est qu'une fois les tiges bien montées que l'on peut arroser à tout va.

    Récolte et dégustation du gingembre

    9 à 10 mois après plantation, lorsque les parties vertes se dessèchent, on peut déterrer une partie des rhizomes et les employer à la consommation. Pour obtenir du gingembre plus jeune et plus citronné, on peut le récolter après 5 ou 6 mois seulement. Si l'on souhaite fragmenter ses rhizomes pour plantation, il faut veiller à ce qu'au moins un bourgeon soit présent sur le fragment en question.

    Le gingembre se conserve assez longtemps mais sa saveur diminue avec le temps pour gagner en piquant. Le mieux est donc de consommer les rhizomes frais. Réputé pour son pouvoir revitalisant, il est également très bon pour soulager les maux d'estomac et les nausées des femmes enceintes (frotter la racine sur un peu de pain le matin...). Il est antiseptique, antibactérien, soulage les maux de tête, les rhumatismes... C'est une véritable star de la médecine asiatique et de la gastronomie!

     


    votre commentaire